image
entre-deux

Histoire administrative

Texte de l'article

L'Entre-Deux devint le premier juin 1839 la 5 éme section de la commune de Saint-Pierre ; auparavant, elle dépendait civilement et économiquement de Saint-Pierre où l'on enregistrait baptêmes, mariages et décès. L'Entre-Deux reçut un Adjoint Spécial en 1840. Ce fut alors Vital HOARAU qui, le premier, prit la direction administrative du village.

Sur l'émancipation de l'Entre-Deux

À partir 1877 et consécutif à des remous d'idées séparatistes, la 5 ème section de la commune de Saint-Pierre a la grande ambition de vouloir s'émanciper. Le problème d'émancipation, dès lors posé, trouvera sa solution au bout de 4 ans et l'Entre-Deux aura finalement le droit de s'ériger en commune.

Au début de 1877 un groupe de lettrés fait circuler une pétition demandant la séparation de la section de l'Entre-Deux de Saint Pierre et son érection en commune. Ce sont ces motifs sérieux qui sont évoqués mais le Conseil Municipal de l'Entre-Deux trop pénétrés des tendances autoritaires de la centralisation impérial ne consente rien de cette pétition.Mieux même, l'Adjoint Spécial de l'Entre-Deux, Corneille HOARAU, fait saisir la pétition.

Mais le 23 mai de la même année, les pétitionnaires se plaignent au Ministère de l'Intérieur qui donne alors l'ordre de laisser se manifester l'opinion. Ne s'avouant pas pour autant battus, les conseillers municipaux de Saint-Pierre et de l'Entre-Deux font circuler une contre-pétition en demandant le maintien de la localité en section de commune.

À partir de 1882 Le premier Maire de l'Entre-Deux fut son dernier Adjoint Spécial Corneille HOARAU. Ce fut lui qui assuma le premier à l'Entre-Deux le rôle du plus haut Magistrat de la commune, assisté de deux adjoints et de six autres membres municipaux (arrêté de mai 1882).

Plus tard le nombre des membres du conseil municipal passera de 10 à 23. Difficultés extérieures La commune de l'Entre-Deux aura dés son achèvement deux brouilles avec Saint-Pierre : la première à propos des dettes, la seconde à propos de sa délimitation.

Source: José SERY "Monographie de l'Entre-Deux"

L'affaire des dettes et de Grand Bassin

En mai 1882, dans un discours de Corneille à M. le Directeur de l'Intérieur et aux Conseillers municipaux est exposé la situation de la nouvelle commune : « lorsque nous avons demandé notre indépendance dans le but d'administrer nous-mêmes nos affaires et jouir de cette liberté qu'on aime tous, nous ne pensions pas à cette époque que cette demande ferait un jour l'objet de dissentiments entre Saint-Pierre et l'Entre-Deux ».

Lire la suite

Contact : Entre-Deux Z'EPOK

Votre avis compte pour nous!
Retour